Voir les images de la série
Retour aux textes


                                      HOMÉOMÉRIES

                      Rien ne naît ni ne périt, mais des choses déjà existantes se combinent, puis se séparent de nouveau - Anaxagore

 


Rien ne naît,
Les rencontres étant une suite de circonstances, elles ne peuvent pas naître d'un coup ! Chaque rencontre peut-être envisagée comme arrivant toujours à point nommé et ce dans le meilleur et dans le pire.

Rien ne se crée,
Les relations entre chacun de nous sont globalement toujours les mêmes. Et par les mêmes je veux dire que nous sommes sous les mêmes schémas que nous nous transmettons de générations en générations.

Tout se transforme.
On peut envisager de changer les choses de faire en sorte que ce qui se répète évolue enfin.

 

Homéoméries est né grâce à une rencontre amoureuse. Une de ces rencontres fulgurantes et totale. J'ai chez moi un dictionnaire des mots rares et précieux dont nous nous sommes servis comme d'un jeu en se faisant deviner ce que les termes trouvés dedans pouvaient signifier. C'est ainsi que nous sommes tombés sur ce mot Homéomérie trouvé par cet Anaxagore, physicien et philosophe du 5ème siècle avant JC. Il nous a beaucoup plu et nous l'avons adopté comme un code qui résumait notre rencontre. Peut après, l'idée d'en faire un nouvel archipel d'images est née.

Pour réaliser Homéoméries, je suis allé chercher des photographies dans mes tirages stockés dans des boîtes et ai trouvé chez moi des objets. La première étape du travail a consisté à associer les objets avec les tirages et de les photographier et ensuite de trouver la phrase qui associe les deux éléments. Ainsi sont nées les Homéoméries. Aujourd'hui il y a 49 images. Cet archipel sera augmenté d'une image par an.

 

 Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme - Lavoisier


  haut